Actu

La polémique Dolce & Gabbana affole les réseaux sociaux chinois

Commentaires de Marie Muzard pour Stratégies

Lire la brève ci dessous de Stratégies

La vidéo de Dolce & Gabbana publiée le 23 novembre, dans laquelle les cofondateurs de la marque de luxe présentent leurs excuses auprès des Internautes chinois, à la suite au bad buzz provoqué par les propos racistes de la marque, a généré 56 000 reposts, 169 000 commentaires et 109 00 likes, selon des chiffres fournis le 23 novembre à Stratégies par We are Social. Les trois hashtags le plus utilisés pour ces excuses publiques,"#DG s’excuse en chinois", "#DG s’excuse sur Internet" et "#DG est suspecté de ne pas respecter la Chine"génèrent en tout 154 000 mentions et 890 millions de vues sur Weibo. « Dolce&Gabbana sont coutumiers des bad buzz et ne les gèrent pas très bien : ils deviennent vite agressifs sur la toile », explique quant à elle à Stratégies Marie Muzard, fondatrice de l’agence de communication de crise MMC. Le 23 novembre, les produits D&G étaient indisponibles sur les principaux sites chinois de commerce en ligne, dont les très populaires Taobao et JD.com, a constaté l’AFP. « Humilier un pays, surtout lorsqu’il constitue un marché stratégique comme la Chine, fait plus de mal et est plus durable que nombre de bad buzz. L’affaire aura des conséquences à long terme », estime Marie Muzard. Les consommateurs chinois ont dépensé plus de 100 milliards de dollars (85 millions d’euros) en produits de luxe en 2017, soit un tiers du total mondial.

Pour en savoir plus sur cette crise décryptée par Marie Muzard cf l’article Bad buzz Dolce Gabbana, les algorithmes auraient pu les sauver

29 novembre - par MMC

> Retour : La com de crise sort de l’ombre : ITW de Marie Muzard Le Parisien

MMC muzard@mmc-comm.com | 10 rue du Colisée 75008 Paris France |